Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Retro-Millieres.over-blog.com

Monographie de Notre Dame des Millières et divers Savoie

Les devoirs du chef ramoneur d'Albertville en 1863

Publié par Abbatucci Charles rené in Histoire

Les devoirs du chef ramoneur d'Albertville en 1863

La ville commissionnera un ramoneur qui est tenu des obligations suivantes

Il résidera dans la ville et ne pourra s'en absenter sans permission; la porte de son habitation portera l'inscription apparente: RAMONEUR DE LA VILLE.

Il aura constamment deux garçons de taille différente, qui, comme lui, seront porteurs d'une médaille en cuivre avec l'inscription ci-dessus indiquée.

Il sera tenu de procéder au ramonage des cheminées , savoir: de celle des hôtels, traiteurs, boulangers et établissements publics, une fois par mois; des autres cheminées deux fois par an.

Il tiendra, a cet effet, un registre à souche sur lequel il inscrira les ramonages jour par jour, et dont il détachera le bulletin pour chaque propriétaire ou habitant.

Il se conformera au tarif ci-aprés

Cheminée du rez- de - chaussée 30 centimes

Du 1er étage 25 centimes

Du 2éme étage et au-dessus 20 centimes

Le chef ramoneur pourra employer à son industrie des jeunes enfants agés de plus de huit ans. Il tiendra un registre sur lequel il inscrira leurs noms, prénoms âge, lieu de naissance, noms et domiciles des parents, dates d'entrée et de sortie, et déposera au bureau de police les titres de voyage et contrats de louage de ces enfants.

Les dimanches et jours de fêtes, il ne pourra employer ses ouvriers au ramonage ou a tout autre travail, hors de cas de force majeure; il devra ces jours-là les faire habiller décemment et exiger d'eux ou leur faire donner des soins de propreté; il les conduira ou les fera conduire aux offices divins; il sera tenu de leur procurer les moyens de faire leur première communion; les jours de travail, il ne pourra , les employer plus de dix heures par jour de 24 heures, y compris un repos.

Chaque mois, le commissaire de police visitera le logement du ramoneur, et veillera à ce que les enfants soient convenablement nourris, et couchés; que le ramoneur se conduise à leur égard en père de famille, et dressera de sa visite un rapport qui sera transmis à la mairie

Articles 65 et 109 du règlement général de police de la ville d'Albertville

retranscris par Abbatucci Charles René le 20/05/2015 à Notre Dame des Millières

ci-dessous article extrait du Petit Français Illustré de 1899

Les devoirs du chef ramoneur d'Albertville en 1863
Les devoirs du chef ramoneur d'Albertville en 1863