Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Retro-Millieres.over-blog.com

Monographie de Notre Dame des Millières et divers Savoie

Affaires communales

Publié le 11 Octobre 2016 par Abbatucci in Histoire

Christophe Ract syndic en 1767 prélève 18 livres en tant que gage pour ses services à la mairie

----------------------------------------------

Dans le rôle d'imposition pour 1787 le syndic s'octroie 6 livres pour ses gages ainsi que 7 livres pour le service du secrétaire

----------------------------------------------

1898/99 (Le Conseil Général de la Savoie décrète l’installation d’un réseau télégraphique départementale) En 1860 il n’existait en Savoie que deux lignes télégraphiques celle de Turin à Lyon par la route de Grenoble, et celle de Turin à Genève par Chambéry

----------------------------------------------

En 1860 à la suite de l’intégration de la Savoie à la France le maire  est nommé par le préfet, au nom de l’empereur

----------------------------------------------

1861 le 20 avril Autorisation de recherche accordée a monsieur Gigodot René de mines métalliques et a messieurs  Porraz et Rodaz sur la recherche de mine de plomb Gazette de Savoie

----------------------------------------------

1864 Projet d’un tronçon ferroviaire entre Albertville et Chamousset avec station sur Notre Dame « Le second projet place la gare d'Albertville dans les environs de la Maison Centrale, à proximité de la route départementale N° 9, et dirige ensuite la ligne vers l'Isère, qui est franchie à 4,000 mètres environ en aval du pont Albertin, maintenant en construction. Dans ce projet le chemin de fer, après s'être développé dans les plaines de Notre-Dame-des-Millières, de Sainte-Hélène-des-Millières et d'Aiton, aux endroits les plus convenables, viendrait franchir l'Arc non loin de Chamousset, pour se souder au Victor-Emmanuel. « Cette jonction ne pourrait s'opérer qu'en déplaçant ce dernier sur une longueur dé 4,294 m, c'est-à-dire, en substituant une courbe à son alignement droit actuel, ce qui serait désavantageux. « Pour cette ligne, deux grands ponts sont à établir, l'un sur l'Isère et l'autre sur l'Arc. « Quatre stations sont proposées : Albertville, Ste Hélène-des- Millières, Aiton et Chamousset. mais de projet restera sans exécution (Rapport et délibérations du Conseil Général de la Savoie)

----------------------------------------------

1872 Le maire et le conseil municipal envisage la construction d’un abri dans la montagne, un chalet communal qui sera principalement réservé pour le berger en alpage.

----------------------------------------------

Notre-Dame-de-Millières, 24 mai 1887

Le maire, J JEAN SANTOLIN.

A. PERILLAT, victime de Bazaine.

Pétition adressée à M. le Président de la République française Monsieur le Président,

Devant le sentiment patriotique manifesté par la province entière, sentiment provoqué par le départ de certains membres du ministère, Paris restera-t-il indifférent? Non! !

La grande cité, en 1870. a donné tant de preuves de courage civique, protesterait avec énergie contre toute politique qui tendrait à abaisser le sentiment national et à décourager l'armée ,,' .', ,

Confiants dans votre patriotisme, nous sommes convaincus que, malgré toutes les intrigues, vous maintiendrez à-leur-poste ceux qui par leurs actes ont conquis les ardentes sympathies de la nation.

Dans cet espoir, veuillez agréer, Monsieur le Président, l'assurance de notre profond respect. ,

(Suivent 250 signatures.)

----------------------------------------------

1888 17 septembre Suspension de maire et d'adjoint

Par arrêté préfectoral, [confirmé par un arrêté ministériel, en date du 14 de ce mois, MM. Brunier-Coulin, maire de Notre-Dame-des-Millières, et Tantolin Jean, adjoint de la même commune, ont été suspendus de leurs fonctions. Il résulte d'un arrêté du conseil de préfecture du 12 novembre et d'une enquête administrative, que M. Brunier- Coulïn, alors qu'il était adjoint, a indûment mandaté au profit de M. Tantolin.qui était alors maire, le montant d'un crédit ouvert sur le budget communal de l'exercice 1887, et que ce mandatement a été opéré sur la production par M. Tantolin d'un mémoire fictif signé par M. Brunier- Coutin. L'affaire est en instruction devant le conseil de préfecture qui établira la responsabilité pécùniaira de M. Tan¬ tolin. L'autorité judiciaire en sera en¬suite saisie. Quand les juridictions compétentes se seront prononcées, l'autorité administrative aura à examiner s'il con¬ vient de convertir ces suspensions en révocations (Le patriote savoisien)

----------------------------------------------

1896 le tramway de Pontcharra a la Rochette devait faire un arrêt aux Millières

----------------------------------------------

1905 une carrière d’ardoise vient d’ouvrir ses portes

----------------------------------------------

1905 Notre Dame refuse l’adhésion au service téléphonique départemental Sainte Hélène mais avait inauguré son service télégraphique le 10 novembre 1899

----------------------------------------------

Notre dame reçoit la visite du responsable départementales des archives pour une inspection concernant l’état général de celles-ci et de vérifier que les communes ne conserve pas des archives antérieurs a 1792

1921 - La commune est reliée à la ligne électrique Chambéry-Albertville. (G. Vincent "Notes sur le passé de Monthion")

60 ans plus tard en 1981, passage de la ligne à 2 circuits de 400KV Albertville-Grande Ile. En 1934 le coût de l’électrification de la commune 175000 francs dont 84000 francs pris en charge par le conseil général

----------------------------------------------

1923 Horaires de l’hiver 1923 pour les autocars Tétaz dont les propriétaires sont originaires du village

- Projet d’extension du réseau téléphonique départemental en ce qui concerne la commune la ligne entre Albertville et Notre Dame devrait couter au conseil général la somme de 13260F

----------------------------------------------

1924 Eclairage publique le 28 mai Après de nombreuses modifications le tracé de la ligne est enfin choisi (Rapport du conseil général de Savoie)

----------------------------------------------

1925 - La commune est reliée au téléphone. M. Métraux est responsable de la cabine téléphonique.(Annuaire)

----------------------------------------------

1934 on réalise l’extension du réseau électrique les travaux se monte a 175000 francs. Le village reçoit une aide du conseil général de 84000 francs

----------------------------------------------

1934 La commune reçoit 82 764 francs pour frais d’équipement du réseau électrique (Rapport du conseil général)

----------------------------------------------

1934 Le service autocars exclusivement réservé aux ouvriers de l’usine est organisé par la société Tetaz entre Notre et Ugine

----------------------------------------------

Le 15 décembre 1959 la mairie espère bientôt l’équipement RTF nécessaire pour recevoir la télévision.

----------------------------------------------

Le 25 octobre Le bureau d’aide sociale de la commune décide d’accorder à la commune une subvention de 26000 francs pour les dépenses d’aide sociale à prendre sur les fonds libres du bureau d’aide sociale. (ADS 1Z 429)

1960 août- Adhésion de la commune à l’association d’études et de protection contre la grêle. Un emprunt de 20000 francs est prévu pour financer l’achat de fusées. (DM)

-----------------

1969 La presse s’interroge sur la place de notre village à l’intérieur du canton trop éloigné de Grésy sur Isère

Le 15 août Le conseil municipal et son maire décide d'inscrire la somme de 3005 Francs au budget supplémentaire à titre de contributions à l'association pour l'assainissement de la plaine de l'Isère.

Le 17 juillet le maire informe la population qu’un emplacement a été aménagé au Mathiez pour recevoir les ordures ménagères, mais les habitudes sont tenaces et il faut une nouvelle intervention du maire Le 4 novembre la mairie demandent instamment que les ordures ménagères doivent être obligatoirement déversées dans la fosse spécialement aménagée pour les recevoir

----------------------------------------------

1974 le verger ( pommiers) TAILLEFER situé au chef lieu sera vendu pour la coupe

Aménagement d’un terrain de sport et d’un parking ( Archives municipales)

et proposition de création d’un réseau d’assainissement

----------------------------------------------

1974 La commune est en procès avec la carrière de la CIRE ( gravats) la cause le tracé d’une route communale ( Archives municipales)

----------------------------------------------

1977 Achat d’une pelle mécanique par la commune pour une valeur de 52270 francs ( Archives municipales)

----------------------------------------------

1978 Suppression de la ligne d’autocars de la Cie TRAFFORT desservant Sainte Hélène, Notre Dame Albertville. Avant guerre la ligne d’autobus était desservi par la Cie TETAZ ( Archives municipales , Mémoire en Image Albertville par C LAPOSTOLLE)

----------------------------------------------

1992 Fin des travaux immobilier du lotissement ‘La Tour’.

----------------------------------------------

1996 Création en zone d’alpage suivant l’enquête pastorale superficie de 106 ha

----------------------------------------------

1998 Recensement agricole: On compte 160 bovins et 684 volailles. ( Agreste)

----------------------------------------------

1999 -Création de la ZAC du Rotey « Partant du carrefour formé par la RD 69 et la RD 925, elle s’étendra en une longue bande de terrain compris entre la RD et le bassin de décantation. Sa superficie est de l’ordre de 50.000m2 . Elle englobera les bâtiments existants..» L’avis d’enquête publique a été lancé parallèlement à ses travaux. Elle durera du 6 février au 10 mars 2006» .Gilbert PAUTASSO-(.Bulletin municipal )

----------------------------------------------

2001 Délimitation de la commune en zone rurale ( Archives municipales)

----------------------------------------------

2002 - Renouvellement des deux cinquièmes des conseillers municipaux.

----------------------------------------------

2003 réunion de l’association ORC organisation rurale et collective et préparation du rallye découverte

----------------------------------------------

en 2005 on compte prés de135T de déchets qui sont produits annuellement sur la commune. (Dauphiné libérée) Nos déchets sont transportés hors département pour être traités dans différents centres

----------------------------------------------

2003 Élaboration du plan local d’urbanisme le conseil municipal travail en collaboration avec le bureau d’études (BDA).

----------------------------------------------

2006 Décès,à Albertville de notre centenaire (102 ans) natif des Millières,M.Humbert- Basset.

Deux découvertes spéléologique:1 mai une cavité naturelle à la Malanouette son orifice est visible et la carrière de Montermont mise a jour le 18 mai par la BRGM (Etablissement public des sciences de la terre)..

La commune après avoir délibéré le 31 octobre impose une taxe communale forfaitaire sur les cessions a titre onéreux de terrains nus devenus constructibles Ce texte prendra effet a partir du 1 janvier 2007

Grippe aviaire Notre commune comme beaucoup d'autres en France doit mettre les oiseaux, volailles et autres volatiles en situation de confinement.

----------------------------------------------

2008 Suite a l’élection municipale M. le maire André VAIRETTO a constitué quatre commissions extra-municipales consultatives: finances, travaux et patrimoine, urbanisme, cadre de vie et agriculture, jeunes écoles et vie associative, personnes âgées et action sociale

Un homme prélevant des champignons dans la montagne fait une chute de 50m et se tue, des enfants ayant retrouvé le corps prévienne les secours. 5 personnes ont subit le même sort en dix ans

----------------------------------------------

2012 trois coulées de neige écrase le toit de la bergerie a l’Ebaudiaz

----------------------------------------------

2012 Le 2 juillet André Vairetto devient sénateur à la place de F Repentin entrant dans le gouvernement Hayrault

----------------------------------------------

Commenter cet article