Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Retro-Millieres.over-blog.com

Monographie de Notre Dame des Millières et divers Savoie

Maladies ,epidémies,remèdes

Publié le 16 Janvier 2016 par Abbatucci Charles in Histoire

 Maladies ,epidémies,remèdes
 Maladies ,epidémies,remèdes
 Maladies ,epidémies,remèdes

Le crétinisme

1806 Une étude sur la population montre la présence importantes de goitreux et de crétins, ce qui est confirmé lors des décès, on indique le fait sur les actes d’état ( Fodéré‘Traité du goitre et du crétinisme’

1848 ‘Étude sur le crétinisme’ Turin 1848. A partir du recensement de 1838 sur une Population de 1030 habitants on dénombre 16 simplement goitreux ,19 crétins sans goitre, 55 crétins avec goitre. (Il était demandé depuis 1809 d’interner les insensés). Rapport de la commission crée par SM le roi de Sardaigne

1854 des études sur l’eau ont montré un déficit en iode des rivières

28 février 1883 Le village a subit la petite vérole noire du 15 novembre au 28 février. On compte 30 décès et 60 malade à ce jour (Patriote Savoisien)

Lors du recensement de 1876 les habitants sont aussi caractérisés par leur handicap comme Jean Brunnier Coulin (crétin)

Théophile et Jean Brunnier Coulin sont identifiés comme goitreux

----------------------

Coqueluche est diphtérie

Première apparition en 1887

Dans les années 1960 /70 la commune organise la vaccination anti variolique et anti polio de la population. Une permanence de l’assistante sociale est organisée pour la surveillance de la pesée des nourrissons

En 1922 Le docteur Brachet officie sur la commune

----------------------

Peste

1630 on compte 36 décès sur 1016 habitants, au village tandis qu’a sainte Hélène on compte 732 habitants et 49 décès (société royale académique de Savoie de 1837) le seigneur avait fait construire au Millieres une maladrerie (hôpital-léproserie) elle était dirigée par des religieux, peut-être des Antonins ou frères hospitaliers de Saint Antoine.

----------------------

Choléra

Un acte de l'an 1818 indique le décès d’une dénommée Maurisa COLLOMBIER «morte subite suite de suffocation du gouatre». Les épidémies se succèdent comme en 1817 avec le choléra, nous n’avons pas le nombre des décès sur la commune. Cette épidémie durera jusqu'en 1835

Quleques cas encore répertoriés à Sainte Hélène des Millières

----------------------

Malaria

De 1828 à 1843, 2,78% de la population en est victime entre 1837 et 1843.7,44%

----------------------

Fièvres catarrhales

Le 13 février1842 on dénombre 34 malades, dont 5 en situation désespérés.

-----------------------------------------------

Pour les animaux domestiques la rage prédomine comme à Sainte Hélène Sur Isère ou le préfet est obligé de sermonner le maire car il ne prend pas la décision d'éliminer les chiens suspectés d'avoir été atteints XVIII et XIX ème siècle

Jusqu’au XVIIIe siècle, l’élevage (bovin et ovin) est surtout réservé aux zones de montagne auxquelles il apporte une relative prospérité. Mais les troupeaux restent peu nombreux. Les animaux sont souvent chétifs, mal nourris et mal soignés. Les épidémies (épizooties) liées au manque d'hygiène et à la surcharge des étables sont fréquentes. L’élevage est principalement destiné à la production fromagère, les animaux sont peu consommés en tant que viande de boucherie (Boire et manger en Savoie Archives départementales de la Savoie du 16 septembre au 20 octobre 2000)

A partir de 1925 L’importance des maladies rencontrés obligent nos agriculteurs a prendre des assurances mutuelles contre les accidents et la mortalité du bétail

Pour l’espèce bovine, chevaline ou mulassière. Le vétérinaire étant trop chère on soigne ses bêtes avec diverses recettes

----------------------

  • Cataplasme On les faisait bouillir avec de l’eau pendant 20 minutes

L’un d’entre eux préconisait

Graine de lin : 50gr

Têtes de pavot : 4 têtes

Huile d’œillettes : 200gr

Eau 2 litres ½

----------------------

  • Gargarisme pour administrer un gargarisme il faut fixer une éponge a un bâton puis on badigeonnai la bouche de l’animal

Alun : 50gr

Miel : 130gr

Eau : 1 litre

----------------------

  • Tisane pour arrêter la diarrhée

Riz : 70gr

1 tête de pavot

Eau : 2 litres

----------------------

  • Lavements

Purgatif :

Aloès : 40gr

Sel marin : 150gr

Mélasse : 150gr

Eau tiède : 1litre

----------------------

- Laxatif :

Aloès des Barbades : 25gr

Eau : 2 litres

Lavement calmant :

Graines de lin :45gr

Têtes de pavot :3 têtes

Huiles d’œillettes : 180gr

Eau :2 litres

----------------------

Maladies du Mouton

  • La clavelée cette maladie est caractérisée par une éruption pustuleuse sur la peau et les muqueuses très contagieuse

Traitement on donnera aux animaux des boissons tièdes et salées, des infusions de tilleul ou de camomille, du café a ceux qui sont très affaiblie

----------------------

  • La gale on reconnait les symptômes car l’animal n’a de cesse de se gratter de toutes les manières possibles il se forme des plaies d’où s’écoule du pus séreux

Traitement

Tondre l’animal et faire un savonnage on fera ensuite une friction générale avec de l’essence de térébenthine

Il faut séparer l’animal malade des autres

----------------------

Maladies du Bovin

  • épidémie de fièvre aphteuse de 1914
  • Les coliques :
  • Étouffements par ingestion de pommes
  • Pissement de sang 1914
  • La brucellose
  • L’anaplasmose
  • Asphyxie des nouveau-nés
  • Alcoolisation par l’ingurgitation de pommes ou après avoir laissé sa bête a côté de la pressure de pommes
  • Tuberculose

29 nov. 1924 Jean Poncet, 57 ans, cultivateur, à Notre-Dame-des-Millières, 2 fr. d'amende pour infraction sur les épizooties (vente de lait d'une vache atteinte de tuberculose malgré l'arrêté déclarant son étable infectée).

Malgré l'avis du vétérinaire et l’arrêté préfectoral, M. Joan Poncet, possède trois vaches, s'obstinait à ne pas faire abattre

l'une d'elles atteinte de tuberculose, par conséquent à ne pas procéder à une désinfections inutile de son écurie puisque la bête, malade y demeurait. Mieux, il mena paître les' trois animaux, risquant, de propager la redoutable maladie, et continua à vendre son lait a un commerçant de la ville voisine de bonne foi, le vendit à son tour à ses clients. •La gendarmerie a mis fin à cet état de choses et dressé procès-verbal

----------------------

  • La pollution

En 2002 la pollution dû a l’usine d’incinération impose l'élimination des bêtes contaminées en particulier les bovins et ovins. Notre village a été contrôlé le 12/12/2001 prélèvement effectuer sur des veaux de 8 jours avec une teneur en Dioxine de 27 le plus important de la région juste en dessous de Monthion

  • Le charbon 1914

- Les accidents ‘chute du bovin avec fractures’

----------------------

Maladies du Cheval

Gourme de cheval

Cheval fourbu

Contre les mouches et le taon

Couronnés

Diarrhées

Cornage

Angine

Apoplexie

Entorses hémorragies

Indigestions

Accouchements difficiles

Contusion

Piqures

Refroidissements

--------------

Maladies du Porc

L’indigestion

Le Rouget

La ladrerie

Étouffements

Enflure : durant les années 1930 /1940.

----------------------

Une autre façon de se protéger des maladies prier les saints

Saint Guérin : (17 janvier) guérisseur du bétail, mais on fait aussi la bénédiction des sacs de sel

Saint Apoplexie : calme les mots de dents

Saint Foy : guérit les yeux délivre les prisonniers et les femmes enceintes
----------------------

Quelques plantes curatives

Coriandre, cumin : Ces graines mélangées a l’avoine augmentent l’appétit des chevaux

Écorce de saule et de peuplier : Ces deux écorces sont employées comme fébrifuges dans la médecine vétérinaire

Écorce de grenadier : c’est un vermifuge très efficace

Gentiane : contre l’anémie et les dérangements de la nutrition

Fenouil : utilisé contre les coliques gazeuses, les indigestions

Laurier propriétés stimulante

Mélisse : boisson tonique et digestive

Ricin : utiliser comme purgatif

Valériane : utilisé contre l’épilepsie, la chorée, les paralysies

Absinthes : stimulation de l’appétit

Angélique : stimulation de l’appétit

Aunée : employé comme vermifuge

Belladone pour combattre les affections nerveuses

Brou de noix : pour lutter contre la fatigue

Camomille : utiliser contre les coliques

Carotte : pour lutter contre les toux

----------------------

Les purificateurs

Les maladies furent considérés comme un maléfice on confiait plus facilement ses bêtes aux prêtres pour les bénédictions et exorcismes

-----------------

Aux connaisseurs du terrain

  • rebouteux, rhabilleurs
  • guérisseurs
  • depommeurs en cas d’étouffement par ingurgitation de pomme ou de poire

-------------------

Aux spécialistes

  • Vétérinaire regroupés en circonscriptions sanitaires en 1920

(départementale, cantonales et municipales avec leurs propres inspection)

Laboratoires d’analyse vétérinaires de Chambéry

Recherche sur la présence du Choléra, de la dysenterie des fièvres typhoïde , parasites etc…) recherche sur la présence de maladie comme le charbon , la morve, tuberculose etc…

http:// millierains.canalblog.com

--------------

Fait à Notre Dame des Millières le 21/10/2015 auteur Abbatucci Charles René

Commenter cet article