Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Retro-Millieres.over-blog.com

Monographie de Notre Dame des Millières et divers Savoie

Quelques pages d'histoire du XVIIIéme siècle

Publié le 21 Juin 2017 par Abbatucci in Histoire

Quelques pages d'histoire du XVIIIéme siècle

En bref quelques dates:

Notre récit commencera en 1742. Le pays des Millieres regroupant a cette époque Notre Dame et Sainte Hélène était rattaché à Aiguebelle en tant que circonscription militaire

La Savoie était en guerre, une armée venue d’Espagne arriva par le Galibier et la Maurienne campèrent sous le roc de Montmeillan les habitants durent lui fournir du grain et du fourrage durant un bon mois ils doivent  verser une contribution de guerre celle de Notre Dame des Millieres s'élèvent à 1328 livres 13 sols-2162 fascines ,33 livres d’huile,9 livres de chandelle, 4 vaches et 332 quintaux de fourrage, et la contribution de Sainte Hélène s’élevait à 1318 livres, 8 sols en argent,2145 fascines, 33 livres d’huile, 9 chandelles, 4 vaches,329 quintaux ,50 livres de foin et paille sans compter un certain nombre d’hommes qui ont été enrôlés dans les troupes.

Le roi de Sardaigne arriva pour lui barrer le chemin les deux armée durent subir les rigueurs de l’hiver de nombreux malades de part et d’autre ainsi que des désertions furent l’origine de la défaite du roi de Sardaigne car ceux-ci pour combler les manques dans leur rang firent intégrer a leur troupes des paysans sans aucune formation militaire tandis qu’a l’inverse l’infant d’Espagne retrouva des renforts en particulier plus de six mille hommes d’armes une partie de la Savoie éprouva les pires souffrances lors de la défaite, puis de l'occupation espagnole : pillage viol feu aux vignes arbres coupés, ainsi que des taxes et impôts c'était le lourd tribu supporté par les habitants y compris ceux de notre village

Il faudra attendre le traité de paix d’Aix la chapelle du 11 mai 1748 qui rendra la Savoie au roi de Sardaigne en décembre 1749 pour voir se concrétiser la restitution définitive du pays.

Nos millierains comme tant d’autre villageois du pays durent encore patienter et souffrir de cette situation

« Alexis De La Chiesa De Sinsa ( commandeur et chevalier grand-croix de l’ordre militaire des saints Maurice et Lazare, général d’Infanterie des armées du roi gouverneur et lieutenant général pour sa majesté du duché de Savoie et de ses autres états en delà des monts »

« En conséquence de l’autorité que le roi nous a conféré en nous créant gouverneur et lieutenant général du duché de Savoie et des autres états en delà des monts ; en conséquence aussi de la restitution du dit païs qui doit se faire dans le courant du mois de février prochain, savoir la Maurienne le 3, la ville de Chambéry et toute la Savoie le 11 et le fort de Montmeillan le 13, en vertu de la dernière convention faite à Nice le 21 de janvier courant ; nous…….monsieur De Favier colonel d’infanterie dans les troupes de sa majesté pour prendre possession du dit duché en son nom

A cet effet nous donnons une partie des troupes qui sont sous nos ordres, et conférons de la part de sa majesté toute l’autorité qui est nécessaire comme si nous étions en propre personne à faire cessé fonction Donné à Turin le 29 janvier 1749 » catalogue de vente Raux  ( image à la Une)

 

1754 Après la délibération du conseil du 16 juin Le conseil , dans, une adresse à l’intendant général se plaint de ce que , depuis des années certains particuliers

ayant très peu de taille , s ‘émancipent de mener à la montagne commune non seulement leurs vaches à lait, mais d’autres qu’ils louent dans les paroisses étrangères.

-----------------------------

1760-1772 -Séparation officielle des deux villages ; Sainte – Hélène – des - Millières et Notre –Dame - des- Millières. Il s’ensuivit un procès à propos de la délimitation des parcelles de terrains entre les deux communes. Il durera douze ans, et fut soutenu au nom de la commune de Sainte Hélène par le conseiller Joseph Voutier. (ADS E supp 1215 CC3)

 

Il s’ensuit un procès concernant la délimitation des parcelles de terrain qui durera douze ans. (ADS E supp 1215 CC3)Les futur Millièrains profitèrent des édits d’affranchissement en Savoie ainsi que suppression de la main morte de 1761

Pour revendiquer leur indépendance et demander la création d’une identité communale distincte de celle de Sainte Hélène pour des raisons bien entendu financière et territoriale il se séparait définitivement de la tutelle des seigneurs mais en ce qui concerne son histoire elle est intimement lié a celle de Sainte Hélène

Pour raconter l’histoire de Notre Dame des Millières il faudrait reprendre les évènements qui se sont déroulés avant 1760 sur les deux communes et afin de ne pas empiéter sur l’histoire de sainte Hélène sur Isère on va reprendre les quelques dates essentiels de son histoire qui est aussi commune a la notre jusqu’en 1760

------------------------------

1765 La fin de la féodalité Le 21 mai le comte de la Val d’Isère affranchissait 11 communes des droits féodaux, parmi celle-ci Sainte Hélène et Notre Dame , mais il fallait racheter au seigneur les terres.

-----------------------------------------------

1769 Visite le 12 octobre de Monseigneur Martiana à Sainte Hélène évêque de Maurienne il déclara la confrérie du Saint Esprit dissoute et avec ses revenus on créa la première école

Une comète traversa le ciel , signe de mauvais présage ?

----------------------------------

1775 Une éclipse le 22 mai

----------------------------------------------------------------

1777 le 15 février devant le conseil ‘Tirage au sort’ à Sainte Hélène

Ce n’était pas encore la conscription , si l’on avait la malchance d’être choisi on devait intégré un régiment , a moins d’être remplacé par quelqu’un ce qui sera le cas de de Georges fils de Joseph Blanc-Pattin qui sera remplacé par son frère Claude pour servir dans le régiment provincial de Tarentaise

------------------------------------------------

1789 Arrivée des premiers émigrés français

---------------------------------------

 1790 : Insurrection de Montmélian

-----------------------------------------

 1791 La communauté avait terminé le paiement de ses affranchissements sur le produit de ses impositions pour un total de 6760 lire avec un remboursement de 6388 lires. (l’abolition des droits seigneuriaux en Savoie Max Bruchet)

Traité d’alliance entre le Piémont et l’Autriche

 

 

 


 

Commenter cet article