Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Retro-Millieres.over-blog.com

Monographie de Notre Dame des Millières et divers Savoie

Le rattachement du comté de Nice à la France

Publié par Abbatucci Charles René in Histoire

Le rattachement du comté de Nice à la France
Présentation en quelques points
  • Le comté de Nice était l'un des États de Savoie. Créé en 1388 avec la dédition (charte) de Nice à la Savoie, sous le nom de « Terres neuves de Provence
  • -----------------------------------------
  • La contrée niçoise fut envahie par l’armée française en 1601, 1713 et en 1793. La révolution donna naissance au département des Alpes Maritimes.
  • En 1843 on remarque qu’il est fait usage du français pour les échanges commerciaux, du dialecte niçard (nissard ) de structure franco-provençal pour le langage parlé courant et le piémontais dans l’enseignement et l’administration. Il est donc faux de faire croire que l'italien était parlé avant 1860 dans le comté de Nice
  • L'essor de Nice se construit grâce au liens commerciaux réalisés principalement avec la France et par la venue de quelques étrangers
  • La cause française dans le comté avaient d’ardents défenseurs comme le banquier Carlone, l’ingénieur Victor Juge . Ils avaient fondé le journal l’Avenir de Nice stigmatisant l’indifférence du gouvernement piémontais. Note : l’Avenir de Nice deviendra le 3 avril 1860 le Messager de Nice. On peut noter la prise de position de l'évêché en faveur de l'annexion

------------------------------------------------

Les raisons d’un désenchantement

Malgré de nombreuses misent en valeur comme la construction du pont Charles Albert, l’endiguement du Var, malgré l’arrivée de riches étrangers surtout d’anglais. le mécontentement se fait sentir après

. L’abolition de certains privilèges :

- La suppression du port franc de Nice,

- Interdiction de l'importation du sel vers le Piémont

- Le réseau routier est insuffisamment développé

- La révision des tarifs douaniers abandonnée

- La ligne ferroviaire de Nice à Coni oubliée

--------------------------------------------------

Chronologie historique de la réunion de Nice à la France

1858 le 21 juillet Rencontre entre Camille Benso comte de Cavour avec Napoléon III à Plombières. Napoléon III accepte de s'allier au royaume de Sardaigne contre l'Autriche, et réclame en échange de son aide, militaire le duché de Savoie et le comté de Nice, qui constituent deux régions stratégiques.

1859 : Napoléon III aide le Piémont-Sardaigne à chasser les Autrichiens des provinces du Nord de l'Italie afin de permettre à la péninsule de réaliser son unité.

Cependant, la paix de Villafranca signée par l'Empereur, laisse la Vénétie à l'Autriche et ne réalise qu'imparfaitement les buts de l'alliance, la cession de Nice et de la Savoie est compromise car Cavour démissionne de plus ce double rattachement rencontre l'hostilité du Royaume-Uni, de l’inquiétude et du regret pour la Suisse qui aurait aimer intégrer la Savoie du Nord dans sa sphère économique. Les états germanique considéraient que l'annexion de la Savoie par la France préfigurait une avancée similaire du Rhin vers la Belgique. Les russes de Nice sont contre l'annexion

20 janvier 1860 Retour de Cavour dans le gouvernement Sarde

27 janvier 1860 Napoléon III demande a Victor Emmanuel II l'organisation de plébiscites

2 mars 1860 Lubonis est nommé gouverneur de Nice

24 mars 1860, Traité de Turin qui entérine le changement de souveraineté de la ville de Nice signé par Cavour, Farini, pour le roi de Sardaigne Talleyrand,Benedetti pour L'empereur des français

25 mars 1860 Deux artisans défenseur de Nice partie intégrante de l’unité italienne

- Le général Garibaldi qui fut élu député par 430 voix sur 1598,

- Le député Roubaudi à Villefranche qui fut élu par 46 électeurs sur 183 inscrits

A part quelques personnes (officiers de l'armée), le parti italien était composé de quelques rares familles fidèles à la maison de Savoie. et quelques personnes ayant de la parenté au Piémont. idem pour les partisans de Nice ville libre et autonome comme Mr Arson adjoint a la mairie de Nice ils n'ont pas su convaincre la population malgré des journaux favorable à leurs opinions : La Gazette de Nice ou le Nissardo

Il n'y aura donc pas de véritable opposition à l'annexion

1er avril 1860, Appel solennelle du roi Victor-Emmanuel II de Savoie, à la population afin d’accepter le changement de souveraineté

15 et le 16 avril 1860 Le plébiscite est voté . Les adversaires de l'annexion appellent à s'abstenir, d'où le faible nombre de votes non. Le oui l'emporte avec 83 % des inscrits dans l'ensemble du comté de Nice et 86 % à Nice

79 communes répondirent oui à l'unanimité

Dans le Comté:(25743 oui) contre (160 non)

Le résultat fut de même ampleur dans les petites communes comme par exemple à Villards ou sur 228 votants il y a eu 228 oui

Le comté de Nice (sauf les villages de Tende et la Brigue) devient français. Il lui est adjoint l'arrondissement de Grasse détaché du département du Var afin de former le département des Alpes-Maritimes (arrondissements : Nice, Grasse et Puget-Théniers).

Nice perd alors sa cour d'appel.

'La France possède le cours de la Tinée, affluent principal du Var, qui formerait avec le cours inférieur de cette rivière la véritable ligne de défense, parce qu'elle va directement des Alpes à la mer '

Durant le scrutin le service de police dans la ville de Nice fut confié à la garde nationale afin d’éviter la présence de troupes françaises ou Sardes

Rétrocession de la Lombardie au Piémont

23 avril, Les deux députés de Nice, Giuseppe Garibaldi et Roubaudi, démissionnent du parlement sarde, ils protestent contre des irrégularités lors du scrutin

29 mai Ratification du traité fut votée par 223 voix contre 36 et 23 abstentions à la chambre des députés

11 juin Le traité fut ratifié par le sénat par 92 voix contre 10

Quelques conséquences: Les communes de Saint Sauveur, d’Isola ,Tende et la Brigue sont restées italienne parfois se trouvant entre les deux frontières

14 juin Le drapeau français est élevé sur les bâtiments publics et sur le palais ducal. La cérémonie de la remise des pouvoirs se fera devant la préfecture

12 septembre – Napoléon III et l'impératrice Eugénie reçoivent des mains du maire de Nice, sur l'actuelle place Garibaldi, les clés de vermeil de la ville.

2 février 1861 Menton et Roquebrune leur sort fut réglé par un traité entre l’Empereur et le prince de Monaco. L’empereur versa 4 millions de francs afin de s’assurer l’acquisition des deux communes

Reconstitution de l’ancien département des Alpes Maritimes en lui rattachant l’arrondissement de Grasse

Création de la sous-préfecture de Puget-Théniers (dissoute en 1814)

------------------------------------------------------

Conclusion

" D'autres, très forts en géographie, sautaient à pieds joints les quelques cent lieues qui séparent Nice de la Savoie et aggloméraient le tout dans un seul lot, de telle sorte que Nice devenait l'une des principales localités de la Savoie, et, vice et versa, Chambéry ou Annecy, l'une des villes les plus marquantes des Alpes maritimes.

comme si la Savoie et le comté de Nice, englobés dans un même évènement politique, devaient offrir le spectacle antédiluvien de la méditerranée baignant le pied du Mont-Blanc!" ( La Savoie Hier et Aujourd'hui par François Descotes 1875)

NICE ET SAVOIE
« La question savoisienne, la Savoie est-elle italienne, préoccupe depuis fort longtemps les esprits. Nice se trouve dans le même cas. Placés comme la Savoie en dehors des Alpes, les habitants de ce pays prétendent que s'ils ont été malencontreusement rivés aux malheureuses destinées de la Péninsule, ils n'ont rien de commun avec elle et tournent leurs regards vers la France.
La question, à vous, hommes de bon sens, vous parait bien simple ; vous pensez que tôt ou tard, et peut-être dans un avenir qui n'est pas éloigné, Nice et la Savoie rentreront dans la grande famille française! Eh bien, je suis excessivement fâché de vous dire que vous rêvez, que vous vous créez là tout autant de chimères qui ne se réaliseront pas. Ah! vous croyez que Nice et la Savoie sont françaises parce qu'on y parle français, qu'on y trouve les mœurs et les usages français, et que les Alpes sont des limites naturelles qui doivent les séparer à tout jamais de l'Italie ; sornettes et billevesées que tout cela ! les pays de Nice et de Savoie ne sont pas français, car une bonne partie de la France n'est pas française !.. » Choses de Savoie vers 1860 (Auteur : Montmayeur, Charles Éditeur : L. Duc (Paris) Date d'é
dition : 1911)

A l'heure actuelle on s'oppose sur les mots et leurs sens (annexion, rattachement, referendum, plébiscite) de Nice à la France ce sujet fait encore débat.

Diverses critiques :- Remise en cause de la validité du traité de Turin

Sur les conditions de l'élection:

- Lors de l'élection Il manquait des bulletins NON, avec la volonté d'influer sur le vote!

ou n'avaient pas été imprimés par négligence

- Chacun reconnaitra qu'Il faut remettre cette élection dans le contexte de l'époque.

La démocratie n'était qu'à ses débuts et les électeurs étaient facilement influençables

Fait à Notre Dame Des Millières Abbatucci CR

Le 3 janvier 2014

Le rattachement du comté de Nice à la France
Le rattachement du comté de Nice à la France
Le rattachement du comté de Nice à la France
Le rattachement du comté de Nice à la France
Le rattachement du comté de Nice à la France
Le rattachement du comté de Nice à la France