Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Retro-Millieres.over-blog.com

Monographie de Notre Dame des Millières et divers Savoie

Traditions, Fêtes, Folklore

Publié le 28 Mars 2017 par Abbatucci in Histoire

Traditions, Fêtes, Folklore

                                             Folklore et traditions

 

 

 

Festivités (fêtes collectives) :

 Les moments de réjouissance familiale et collective étaient rares, quelques soient les époques On peut citer les moments principaux Noël, Pâques la saint Antoine parfois des fêtes païennes avec un brin de superstition, La fête des saints agréer par l’église, avant tout protecteurs, de notre garde à manger comme partout en France

Exemple : Saint Gras,Grat : protecteur des moissons, semences et récoltes (7 septembre) on asperge la terre d’eau bénite

La saison était délimité par.des réjouissances diverses comme les 'Failles' saluaient la fin de la période de carnaval.

Durant les veillées les voisins s’invitaient tour à tour et l’on mangeait quelques châtaignes bien chaudes à la lueur des lampes-tempêtes ou à pétrole

Auparavant les enfants attendaient avec impatience que leur mère allume le vieux four a bois. On se bousculait pour venir s’allonger a côté car le courant d’air chaud circulait vers le bas et apportaient une chaleur bienfaisante.

En fin de soirée on terminait par une partie de dés ou de manille, les anciens se faisaient un petit grog avant d’aller se coucher, certain buvait un petit verre de vin ou l’on plongeait un pique feu rougit à l’intérieur afin de laisser quelques élément ferrugineux très bon pour la santé disait-on, il faut dire que l'on retrouve cette recette un peu partout en France dans le Loiret 'on le nomme Le brûlot'.

Durant la soirée on grémaillait c'est-à-dire que l’on casser les coques de noix . La noix était transportée au moulin de Tournon ou de Mercury pour être transformée en huile

’Au début de l’hivers on attendait avec impatience le charbonnier nous livrer le charbon, voir d’autres professions aujourd’hui disparut que l’on rencontre à la campagne mais aussi en ville comme le chiffonnier, le vitrier

On vivait avec très peu d’argent On avait quelques vêtements pour les fêtes et pour toute une vie en particulier lors des mariages en général un costume pour la naissances, un décès les mêmes vétements servaient aux générations suivantes

Il y ’avait aussi les fêtes traditionnelles de la Saint Jean ,et les vogues (les bals populaire)

Les dimanches et les retours de messe ou les petits étaient invités a chanter pour une pièce avant de se mettre à table

 

Les habits de fêtes et de tous les jours:

Autrefois pour les jours de fêtes au début du XX° siècle quand on était sur le parvis des églises on pouvait contempler les femmes revêtues de leur costume traditionnel d’ailleurs il faut que tout ce qu’elles portent soit authentique car elles portent sur elle on peut le dire l’histoire de toute une région et plus précisément l’histoire du village ,mais chaque village avaient ses particularités a admirer le plus le châle de soie couvert de broderie d’or et d’argent en fin liseré et de dentelles et la coiffe la fameuse frontière

Pour les hommes : Pantalons a tissu épais, caleçon en flanelle, chemise et chausses en laine tricotée, pour les jours de fêtes on se couvrait la tête avec un chapeau

Pour les femmes jupes de velours ou de soie à gros plis partant de la taille et descendant jusqu'à la cheville un petit chapeau a bord garni d’une plume ou d’une dentelle, pour les journées plus ordinaire et particulièrement en été la femme portait un large chapeau de paille, ou la fameuse sarrette, les (bonnet de coton) , pour les chaussures que l’on appelait autrefois bottines elles étaient faites en cuir , mais pour les travaux a la ferme on utilisait plutôt les sabots. Pour les mains, on appelait les gants les mitaines elles étaient fabriquées en filoselle l’été des gants en coton crochetés plus un sac a main pour les personnes les plus aisées

Le châle était le plus riche en couleur ,et le tablier et la robe en général noire ou de couleur foncé, la coiffe ou bonnet de toile blanche

La tradition se perdit peu a peu en particulier a la fin de la guerre de 14/18. Par contre certaines compagnie folklorique participe aux événements du village

 

Les fêtes aux XXème siècle

Les jeunes vers 1930 n’avaient pas forcément de lieux, de fêtes, ou un temps donné inscris dans la tradition pour se réunir et faire la fête, on choisissait en particulier des endroits chauds pour les rencontres entre filles et garçons dans les granges ou dans les fermes isolées, essayer de tromper la vigilance des parents, de se changer les idées la guerre de 14/18 avait laissé des traces et l'on n'imaginait pas encore que les lendemain seraient encore funestes

On arrivait de loin pour voir défiler les conscrits et surtout pour participer aux vogues certaines d'entre elles étaient très appréciées comme 'La Mazure' ou ' le Miroir'

dans les périodes de 39 a 45 l'ombre et la réalité de la guerre et surtout de l'occupation ne permettait pas l'émergence des fêtes collective on apprenait surtout a être discret  L’ arrivée des appareils de télévision dans les maisons bouleversa lui aussi les habitudes Après les années d’occupation on avait besoin de s’amuser inutile d'aller voir la Marie pour connaître le lieu du prochain bal chaque patron de bar décider a quelle date devait se dérouler la vogue et on allait danser certains faisaient de long trajet pour venir a pied ou en vélo

Dans les années 50/60 on ira danser chez 'Remoissenet' et chez nos voisins de Sainte Hélène chez' Tarajat' pour écouter l’orchestre de 'Jo-Jo jazz les millièrains en ont encore le souvenir et aussi de monsieur Gonnessat et son accordéon qui animé les soirées

Les jeunes hommes se réunissaient entre eux et ils discutaient fébrilement de la soirée a venir avant d'aller danser avec 10 francs  en poche on pouvait acheter sa bouteille, un sandwich, et un paquet de tabac et encore il restait toujours deux ou trois francs , pour se croire assez riche pour courtiser une jeune fille, parfois c'était le lieu de rencontre entre bande adverse et cela se terminait par des petites bagarres .. Entre savoyards et italiens mais sans grandes importances

Les jeunes filles n'avaient pas le droit de refuser une danse autrement elles restaient seules toute la soirée ' Java, Charleston Tango, Valse, Roch n'roll, fox trot. Moments de détente de liesse autour d’un grand repas ou chaque Millierains discute en général du bon vieux temps, ou du travail à la ferme ou de l’usine on attend avec impatience le moment de manger les ( rissoles, peut-être des Bugues) cuite avec l'huile d'oeillette ( huile obtenue a partir des graines de pavots)

Les anciens se réunissaient au café Périollaz , pas loin de la maison Bellavarde pour faire une partie de boules en tous cas toujours pour prendre un verre avec les amis.

Que de souvenirs comme la polenta jaune faite de mais et la polenta noire faite de sarrasins et des diots au vin blanc

Les danses la musique se transforme et les fêtes traditionnelles disparurent au profit des dancing et des boites de nuit l’accordéon , et le violon, furent remplacés par la guitare électrique et autre jeux comme le juke-box, le baby-foot etc.. qui sont nés pratiquement avec l'apparition de la télévision.

 

 

Quelques dates

1965 les jeunes des Millières participeront à la tête et les jambes des jeunes ruraux organisés à Sainte-Hélène le 20 juin 1965 début des jeux inter-villages au clos du château à Sainte ‘hellène

- Le programme gymkhana, vélo, athlétisme (100M garçon , 60M filles), concours de danses classiques et modernes et un quitte ou double

- En juin à l'ombre des tours séculaires du Château de Sainte-Hélène nos jeunes représentants étaient au rendez-vous pour les éliminatoires.

- Concours de maisons

-De préparer des colis pour les économiquement faibles pour les fêtes de Noël

 

Le 21 juillet 1966

Avis à la population grande réunion prévue pour le vendredi 22 à 20 heures avec pour thème principal l’organisation d’un comité des fêtes l'on nommera les responsables Le 26 juillet par l' élection du comité des fêtes , comme suite a la réunion du 22 juillet il a été nommé :

-------------------------------

22 juillet1966

Président d’honneur : Monsieur Gabriel Deglise-Favre

Président : Armand Pachod

Vice-président Paul Revil- Signorat

Secrétaire-trésorier Monsieur Paul Curtet

Membres: Marcel Pépin; René Coutin ; Aimé Barille; Louis Baudin; J Cahier d’Héry ; Paul Boroni ; Justin Blanc-Pattin ; Constant Bisasson ; A- Simon ; R Baudin

11 juillet 1965 Rendez-vous sur l’aérodrome pour voir évoluer aviateurs et parachutistes étaient présent messieurs Fontanet, Collombier Dufour et Turel adjoint à la mairie d'Albertville ainsi que monsieur Khun président d'honneur de l'aéro-club

Le lundi 15 août 1966 a été organisé à la montagne de l'Ebaudiaz un tir aux pigeons ,c'est le comité des fêtes qui en est l'organisateur , il se déroulera le 15 août au dessus du village à la montagne de l'Ebaudiaz

Dans ce cadre montagnard à 1650 mètres d'altitude , le programme débutera à 9 heures

Il comportera un concours de tir à la carabine et aux pigeons doté de coupes et de nombreux prix

Casse-croute , boissons sont prévues

Comme l'année dernière le 3 juillet 1966 a été organisé sur l’aérodrome d'Albertville la grande fête annuelle de l’aéro-club avec l'attraction de maîtres de la voltige

------------------------------------------

18 juillet 1969

‘Les jeunes de Tarentaise au grand arc ‘

Le 20 juillet sous le signe de l’amitié et de la joie , les jeunes du MRJC

De Tarentaise se retrouveront à la cime du grand arc

Un moment pour revivre l’action menée par leur aînées de la JAC, qu’ils se sont fixés comme but le scellement d’une croix qui sera en même temps le couronnement du thème de l’année

« des entreprises pour et par les hommes »

A cette journée sont invités les jeunes adultes et estivants de notre région

5 heures rassemblement devant la boulangerie de Notre Dame des Millieres

( monsieur Curtet)

5 heures 15 départ en voiture

6 heures arrivé au chalet de l’Ebaudiaz, sacs au dos par les cimes via la dent du corbeau . Grand Arc. En route ils seront assurés des relais avec les amis de haute Tarentaise venue par saint Paul pour porter la croix

9 heures arrivée, rencontre avec la jeunesse de Maurienne

10 heures messe bénédiction de la croix

12 heures repas tiré des sacs

----------------------------

1987

Février 1° rencontre de football entre les équipes de Sainte Hellène et Notre Dame

le 27 juin soirée paysanne ‘Le retour de la foire’ (DL)

Le 1°aout Bal des jeunes

12 septembre bal avec le groupe des Foblans

17 octobre Théâtre avec la compagnie des Varnats ‘ Un petit manoir’ à la salle des fêtes

le 25/12 mise en route d l’activité Ping-pong

grande soirée de théâtre ‘Un petit manoir tranquille’

-----------------------

1988

14 février concours de belote

En septembre dernier à l’occasion de la fête patronale la SAM sponsorisé par la poste, avait procédé a un lâche de ballons De nombreux enfants de la commune et des environs participaient a cet événement dans une joyeuse ambiance le 15 avril dernier monsieur le maire de Notre dame entouré de monsieur le receveur PTT et de monsieur le président de la SAM a remis des prix concernant les ballons retrouvés en Suisse sur les pentes du Granier, en Alsace et sur les montagnes environnantes ce fut encore une fois une sympathique manifestation qui regroupait enfants et parents également fiers et comblés

Deux années ‘phare’

Un moment riche d’enthousiasme et de partage de la fête

- La Grande Cavalcade de Notre Dame des Millieres en 1989 avec les associations de la commune puis en 1990

Grande Cavalcade un nombreux public pour admirer les chars et les nombreux intervenants , mais les années se suivent mais ne se ressemble pas faute d'argent la cavalcade s’arrêtera

Ce nom de cavalcade vient d'un mot d'autrefois quand les troupes du seigneurs était réunis par lui pour la guerre couvert d'uniformes multicolores et qui paradait dans leurs domaines

--------------------------------

1996 La mairie de Notre dame des Millieres ainsi que d’autres communes se sont engagées dans une politique d’animation de la jeunesse, pour les enfants de trois à dix huit ans travaillant en partenariat avec l’association d’animation de la haute Combe de Savoie

---------------------------------

20 juillet 2000 Repas dansant à la salle polyvalente

Concours organisé par le comité des fêtes 'de la plus belle boite aux lettres'

--------------------------------

12 octobre 2001 ‘S’associer contre les mentalités’

Lorsqu’on a 13,15 ou 18 ans et qu’on habite à la campagne , la vie n’est pas toujours aisée ; pas d’infrastructures, pas de lieux ou se divertir, et une population souvent hostile, fortement attaché à la tranquillité du village .

Ces problèmes, les jeunes de Notre Dame Des Millieres les connaissent, longtemps contraints a squatter devant la mairie faute de local ou se retrouver ils disposent désormais, et ce depuis cinq ans, d’une salle qui leur est réservée, située en dessous de la salle des fêtes

Autrefois réunis dans une association gérée par eux mais en très grande difficulté, les jeunes désormais regroupés au sein de la SAM (société d’animation des Millières) peuvent se retrouver tout les jours dans ce local afin de jouer aux cartes, aux fléchettes, au baby-foot ou tout simplement pour écouter de la musique ou discuter, ils y trouvent un espace qui lui est propre, ou leur besoin de liberté se croise à la nécessité de responsabilisation » Un règlement leur apprend le respect des locaux, du matériel mais aussi des personnes, le maintien de la propreté tandis que l’achat de boissons, a raison de deux francs par consommation, permet de gérer financièrement la salle………………. ;

- Tournoi de football de Notre dame des Millieres tout les étés par notre animateur

- Réception à la mairie pour l’exposition de bois

 Présent lors de la réception Claude Marrillet et Paul Corbet représentant de l’ONF François Rieu, conseiller général, d’Albertville Nord, André Vairetto

Le 4 juillet création de l’association ‘société d’animation Millieraine, mais qui suite a des problèmes de financement et des destructions étrangères limitent en 2003 son activité apurés des jeunes, plusieurs proposition d’Activités ont été soumis au bureau

-Mise en place du tri sélectif en ce qui concerne les ordures ménagères

- le 17 septembre concours de pétanques organisé par la SAM

Juin tournoi de football organisé par la SAM

L’église d'Albertville a choisi NDM pour faire un rassemblement pour les enfants une fête ,avec plusieurs stand et une course à pied

-----------------------------

2002 Comme tous les deux ans, la bibliothèque municipale et les enseignants de l’école primaire mettent en place, à la salle des fêtes , une exposition . Voici deux ans le thème du bois avait été retenu et le travail des organisateurs avait été très important pour trouver des objets instruments et documentation sur le bois . Cette année , le thème proposé est ‘Les pieds dans la terre au fil des saisons ‘ Outre l’exposition d’outils et matériels agricoles d’hier et d’aujourd’hui , les visiteurs pourront se rendre à l’ancienne minoterie Pillet, route de Montermont le samedi 27 et le dimanche 28 avril

---------------------------

Du 22 juillet au 9 Août le centre de loisirs sera ouvert sur la commune

Le 20 juillet le club de Karting a participé a une manifestation a Beaufort sur Doron

 

2003 ‘Les ainés ruraux’

Se réuniront en assemblée générale le samedi 15 novembre, à 10 heures , à la salle des fêtes. Ce sera l’occasion de fêter le 25° anniversaire de cette association. Toutes les personnes retraitées, adhérentes ou non, sont cordialement invitées à cette réunion ( Dauphiné libéré)

- Début juillet la petite salle réservée aux jeunes membres de la SAM a été ravagés par des individus

Le 13 juillet 2003 la commission ‘Animation a participé au concours du centenaire du tour de France , décoration des villes et villages de France

21 septembre a la salle des fêtes les cyclotouristes se donnent rendez-vous ‘ Agri-Tour 2003

------------------------------

2004

-Les amis de la bibliothèque ont cette année choisi le thème du jouet

Beaucoup de monde en particulier les plus jeunes sont venus admirer les jouets de leurs parents et de leurs grands-parents,

Le 13 juin les parapentistes sont de retour

-2 juillet le cirque a installé son chapiteau sur le terrain de football du village une représentation aura lieu a 18 heures

- La date d'ouverture du centre de loisirs de Notre Dame des Millieres sera ouvert du 26 juillet au 6 août 2004

-Au mois d’août aura lieu à l'Eglise un récital donné par monsieur Rafah

En octobre de nombreux participants pour le repas dansant à la salle des fêtes

-Félicitations a Jean Prieur et Christiane Fusier pour leur livre sur Bonvillard

Au village de Notre Dame Rémy Baudin et de son épouse fête ses noces d’or entourée par ses proches

---------------------------------

Avril 2005 La place du village accueille l'arrivée d'une course cycliste

Mis a part le temps de Noël les fêtes et veillées ont dorénavant disparus seront- elles remplacées un jour ?

-------------------------------

Mars 2006 ‘Tous artistes’ exposition consacrée à l’art et le savoir-faire .

Novembre 2006 Le groupe ‘San Fuego est à l’affiche à la salle polyvalente cette soirée est organisée par la SAM

----------------------------------

26 mai 2008 La société d’animation des Millières propose une conférence dirigé par l’abbé Jean PRIEUR sur 2008 « La vie autrefois aux pays des Millières » et « La fête des voisins »

Commenter cet article